Portefolio


"Par son utilisation caricaturale de l’esthétique "classique" dont il ne reste que des bribes endommagées, l’œuvre se donne comme un vestige où prolifèrent des réalités complètement différentes, des traces qui perdurent en raison de leur incroyable solidité.
Mais ces vestiges artificiels teintés d’ironie déclenchent un vertige.
Tout comme chez Hubert Robert, les résidus de "squelettes" surdimensionnés sont habités par le vide. La contemplation de ces œuvres où un monde disparaît, opère une destruction de notre existence. Le spectateur est entraîné dans une sorte d’épreuve de ce qu’il pense et croit."

Rodolphe PERRIN


mentions

choc02 | SPIP | | mentions légales | Plan du site | RSS 2.0